Perez remporte un Grand Prix spectaculaire

Bakou a de nouveau offert un spectacle à la hauteur des attentes. Deux départs, deux accidents spectaculaires, et des résultats crève-cœur pour les deux principaux acteurs de la course au championnat des pilotes de Formule 1.

Le pilote Red Bull Sergio Perez a remporté le Grand Prix d’Azerbaïdjan, dimanche, après une fin de course complètement abracadabrante.

Le Mexicain âgé de 31 ans a signé la victoire à la suite de la perte de contrôle spectaculaire de son coéquipier Max Verstappen avec cinq tours à négocier à l’épreuve, provoquant un drapeau rouge.

Verstappen, qui avait connu un excellent départ après être parti de la troisième place, filait vers la victoire lorsqu’il a été victime d’une étrange défaillance qui a expédié sa voiture contre le muret de sécurité dans la longue ligne droite du circuit urbain de Bakou.

Une vingtaine de tours plus tôt, le Québécois Lance Stroll avait vécu la même situation, au même endroit, entraînant aussi son abandon. Le pilote âgé de 22 ans, visiblement ébranlé, s’en est tout de même sorti indemne.

« Ça allait bien, nous remontions le peloton et nous semblions nous diriger vers un bon résultat aujourd’hui, donc c’est décevant », a admis Stroll quelques minutes après l’incident.

Les commissaires de piste ont alors ordonné un nouveau départ arrêté, avec deux tours à négocier, et Perez a remporté son duel aux dépens du pilote Lewis Hamilton. Le Britannique a raté le premier virage et passé tout droit, terminant finalement la course en 15e place.

En conséquence, Verstappen est demeuré en tête du championnat des pilotes, quatre points devant Hamilton.

De son côté, Perez a filé vers sa deuxième victoire en carrière en F1, après celle acquise au Grand Prix de Sakhir, en décembre 2020, avec Racing Point.

« Je suis désolé pour Max, car il connaissait une très belle course et méritait la victoire. Mais en fin de compte, c’est un dénouement merveilleux pour nous. Ç’a été serré, mais nous sommes parvenus à compléter la course. Il (Hamilton) m’a bousculé, et il a mis tellement de pression sur moi… Mais à la relance, je me disais : ’Je ne vais pas la laisser filer’», a déclaré Perez en entretien d’après-course.

Contre toute attente, le pilote allemand Sebastian Vettel s’est adjugé la deuxième place. Il s’agissait du meilleur résultat de la courte histoire de l’équipe Aston Martin, qui a commencé ses activités en F1 cette saison. Vettel, parti 11e, semblait soulagé par l’issue de la course.

« Ç’a été un début (de saison) difficile, mais la course s’est bien déroulée pour nous. J’avais un très bon rythme à la relance, et mes pneus étaient plus frais, donc ouais, c’est une belle journée et je suis au septième ciel. Hier, ç’a n’était pas très positif, mais aujourd’hui, ouais », a lancé le vétéran en souriant, après avoir acquis son 122e podium en carrière en F1.

Le Français Pierre Gasly (Alpha Tauri) a complété le podium devant Charles Leclerc, qui s’était élancé de la pole position au volant de sa Ferrari.

« Je ne sais pas quoi dire ; ç’a été super intense au cours des derniers tours. Ç’a été gigantesque en qualifications, et j’ignorais si j’allais être en mesure de lutter pour le podium de cette position, mais nous y sommes parvenus. J’ai dû jouer du coude », a admis Gasly, le sourire accroché aux lèvres.

Lando Norris (McLaren), Fernando Alonso (Alpine), Yuki Tsunoda (Alpha Tauri), Carlos Sainz fils (Ferrari), Daniel Ricciardo (McLaren) et Kimi Raikkonen (Alfa Romeo) ont complété le top-10, dans l’ordre.

Le coéquipier de Hamilton chez Mercedes, Valtteri Bottas, n’a jamais été dans le coup et a fini 12e.

Le Torontois Nicholas Latifi, chez Williams, a terminé en queue de peloton.

Des débris en cause ?

Quelques heures après la course, le patron du manufacturier de pneus Pirelli, Mario Isola, a indiqué que des débris qui se trouvaient sur la piste pourraient expliquer les accidents de Stroll et Verstappen.

« Je ne veux pas m’avancer prématurément. Mais il semble que ce soit une lacération provoquée par la présence de débris, car comme je l’ai dit, ce n’est pas la poste la plus exigeante au niveau des pneus, a évoqué Isola en point de presse. Il y avait plusieurs voitures chaussées de pneus aussi usés (que ceux de Stroll, puis Verstappen), et elles n’ont pas éprouvé d’ennuis. La conclusion préliminaire de l’enquête, c’est qu’ils (les accidents) ont été provoqués par un facteur extérieur, un débris, un vibreur ou quelque chose du genre. »

Pirelli a aussi indiqué qu’ils avaient observé une lacération dans un pneu de la Mercedes de Hamilton, et que celle-ci avait été découverte lorsqu’il est entré aux puits sous un drapeau rouge, à la suite de l’incident impliquant Verstappen.

« Nous l’avons repérée sur le flanc interne du pneu arrière gauche de la voiture de Hamilton, pendant le même relais (que Verstappen), a évoqué Isola. La lacération était assez profonde et large, environ 6 ou 7 cm, mais elle n’affectait pas la composition du pneu. Le pneu était encore intact, en dépit de cette lacération. »

Les pneus seront maintenant acheminés par avion au laboratoire de Pirelli à Milan afin d’être analysés, et un rapport final devrait être prêt à temps pour la prochaine course prévue au calendrier.

Le prochain Grand Prix se déroulera en France, le 20 juin.

À voir en vidéo

Source link

Be the first to comment on "Perez remporte un Grand Prix spectaculaire"

Leave a Reply